Mon expérience de la mission de vie

Comme beaucoup de personne je me suis aussi posée la question de savoir qu’elle était ma mission de vie…

C’était au tout début de mon éveil spirituel, j’avais fini mes études quelques mois plus tôt et étais installée à Londres depuis.

J’occupais à ce moment-là un post multifonction qui m’est tombé dans les bras, une semaine après mon arrivée, et qui semblait correspondre pile poil à mon diplôme (du moins en apparence). Tout semblait se mettre en place, sauf que… je n’avais toujours pas l’impression de me trouver dans ce boulot. Tout ce que je faisais m’intéressait, mais rien de ce que je faisais ne correspondait à ce sentiment grandissant : être aligné avec soi.

Après avoir quitté ce travail, je me suis rendue compte que je ne savais pas  avec exactitude à quel post postuler, je regardais les offres en fonction de mon diplôme et non en fonction de ce que je souhaitais vraiment… Il était donc évident pour moi, que je ne savais pas qui j’étais. J’étais incapable de mettre une définition, si minime soit-elle, sur ce soi. Qui je suis ? … Attendait sa réponse.

Qui je suis ? Qu’est-ce que je veux faire de ma vie ? Quels métiers m’intéressent ? J’en avais une vague idée mais rien de plus. Je ne ressentais pas en moi cette vibration vivante qui me faisait ressentir la complétude avec moi-même.

C’est alors qu’un beau  jour je me suis fait la promesse, avant de trouver un autre boulot, d’être en mesure de répondre à ces questions.

J’ai donc entamé deux à trois semaines de vifs questionnements en suivant les points suivants concernant la vie professionnelle et personnelle :

  • Quels ont été les différents postes occupés (en passant par le baby sitting ou tout autre boulot de jeunesse).
  • Quelles ont été les connaissances et compétences acquises ou innées ( si, si, on a tous quelque chose d’innée).
  • Quelles tâches quotidiennes me remplissaient de joie ? Aussi simples soient-elles.

Et de façon plus générale :

  • Quelles sont les situations grâce auxquelles je me sens utile ?
  • Qu’est-ce que j’aime apporter à mon quotidien à moi-même aux autres ?
  • Qu’est-ce qui tout bonnement me remplit de joie chaque jour ?

 

Si j’ai pris autant de temps pour répondre à ces questions, en y consacrant plusieurs minutes par jour, c’est que je souhaitais que le papier soit le plus rempli possible et le plus objectif. En prenant le temps de le relire et le remplir chaque jour, de nouvelles découvertes ont pointés le bout leur nez.

En prenant du recul, et en prenant le temps d’apprécier chaque mot écrit,  j’ai pu relier plusieurs choses entre elles me concernant. Beaucoup de ce que j’avais écrit avait un point commun : celui de me sentir pleinement à ma place et vivante  quand j’aide, conseille, et oriente les autres, que ce soit une personne dans la rue, un interlocuteur dans le cadre professionnel etc… J’ai, également, enfin réussi à comprendre que j’ai besoin d’un emploi innovant et créatif.

Il m’a fallu au fil du temps affiner ces nouvelles mises en lumière, par me demander, quel environnement me convient ? Il m’a encore fallu me plonger dans les différents environnements de travail côtoyés pour me faire une idée, de ce qui me plait réellement ou pas, sans que mon mental prenne les devants en disant « oui, mais c’est comme ça partout, il faut faire des efforts ». C’est en faisant parfois trop d’effort pour quelque chose, que l’on arrive à s’oublier soi-même… J’en ai déjà fait les frais niveau santé.

Il m’a fallu connaitre une autre expérience professionnelle (plus en adéquation avec mon fort intérieur), beaucoup des remises en question, un travail sur soi quotidien, accepter ce que je suis,  pour prendre réellement conscience que ma mission de vie est d’aider les autres grâce à ma médiumnité.

En tout et pour tout, il m’a fallu environ trois ans pour élaborer et construire cette mission de vie, et véritablement prendre conscience de ce qui émane de moi.

Au travers de cette expérience personnelle (qui ne relève donc en rien d’une vérité quelconque), prendre le temps de rencontrer sa mission de vie, c’est à mon sens prendre le temps de se rencontrer soi.

Une mission de vie n’est ni plus ni moins, une activité complétement en alignement avec qui nous sommes. Là est donc tout l’intérêt, si l’on souhaite connaitre sa mission de vie, de prendre le temps de se connaitre soi sous toutes les coutures. Et quand je dis toutes les coutures, je parle de nos qualités, de nos défauts, de nos capacités, de nos incapacités, de nos compétences et incompétences, de nos peurs, de nos blessures… C’est oser s’observer sans cesse, de manière objective et sans jugement, quotidiennement h24, sans contraintes mais en s’amusant comme un archéologue à la découverte d’un trésor : soi-même.

Une mission de vie, c’est accepter qu’il nous faille parfois mettre nos attentes et celles de la société de côté, car souvent ce qui nous correspond pleinement sort du cadre que l’on impose souvent à soi-même.

Vous l’aurez compris une mission de vie est quelque chose qui se parfait au fur et à mesure que l’on part à la découverte de soi. Et quel délice d’accueillir son soi.

A tout ceux qui cherchent leur mission, je vous dis patience <3, osez savourer chaque voile qui se lève et qui met en lumière votre beauté intérieure, car c’est elle qui saura vous diriger vers ce qui fera battre votre cœur.

Iris

Découvrez mes consultations, un véritable accompagnement vers l’expansion de l’être et les hautes fréquences: Expansion Alchimique

***Tout partage est bienvenu si le texte n’est ni tronqué, ni plagié et que la source (url du site) est clairement citée***

Commentaires

  1. Cathy says:

    Merci Iris pour cet article qui tombe pile poil évidemment 🙂 en questionnements depuis plusieurs, j’ai décidé aujourd’hui même de franchir le pas et de commencer une nouvelle formation (kinesio)… Beaucoup de peurs (notamment au niveau pécunier) mais je me lâche la grappe ;)) je vais quand même faire le point avec ces questions 🙂 merci <3

    1. Iris says:

      Bravo Cathy 😀 Je comprends pour les peurs, j’ai eu les mêmes :). De tout coeur, je te souhaite une belle réussite dans ta démarche <3

  2. Cathy says:

    En fait je suis déjà à mon compte depuis
    2006 mais c’est la formation qui coûte chère qui me fait peur 😀 merci pour ton soutien et merci encore pour la justesse de tes articles et messages.

  3. jean michel says:

    iris vous avez reussi a etre pure amour car vous etes sans doute bien entouree, ce qui permet plus facilement de s ascensionner, pour ma part a chaque fois que j atteint le bien etre d amour, il y a toujours quelqu un pour m eloigner de mon but, j ai reussi dans le combat a m amener malgres tout vers le haut mais a quel prix ma vie est un combat d expulsion d energie negative venant de mon entourage principalement par mepris par jalousie ou autre car quand on peut pas avoir le dessus sur quelqu un c est la langue de vipere que se met en marche, c est dure a vivre cela meme si je sais que ca fait parti de mes epreuves, je voudrais quand meme arriver a moderer cela pour pouvoir ne pas etre deconcentrer a ma vrais tache qui ressemble a la votre car j illumine les ames qui m apportent de l amour pour les faire monter vers la lumiere comme vous faites
    que l amour divin nous illumine pour toujours pour nous immuniser du negatif, c est mon souhait pour l humanite toute entiere

    1. Iris says:

      Bonjour Jean-Michel,

      Merci pour votre commentaire,

      Je comprends tout à fait ce que vous vivez car je suis également passée par cette étape même si je n’en fais, pour l’instant, par allusion.

      La confrontation avec l’entourage et les personnes qui ne sont pas au même point dans leur développement, est commune à beaucoup de personne. C’est une étape importante qui nous sert de boussole : savoir pourquoi cela nous touche autant, est-ce que cela fait écho à une blessure révélée pour être mieux guérie ? Avons-nous des attentes vis-à-vis de l’extérieur ? Avons-nous suffisamment confiance en nous ? …

      C’est une étape qui nous sert tout simplement à grandir, c’est dans les difficultés que notre force jaillit.

      J’insiste aussi sur le point que plus on focalise nos émotions, nos pensées sur un fait et plus celui-ci prend de l’ampleur en fonction de l’énergie émise par nos pensées. Je lis « combat » et « dur à vivre » dans votre commentaire, n’oubliez pas la loi d’attraction. On attire à nous ce que nous vibrons, pensons et ressentons. Je vous invite à vous exercer à ressentir ces épreuves d’une autre manière, grâce à l’amour inconditionnel et l’acceptation de ces épreuves et que les autres ne soient pas au même point dans leur propre développement. Vous verrez que petit à petit vous arriverez à mettre une distance émotionnelle vis à vis des propos de ces personnes et à vous sentir plus léger.

      Bien à vous,
      Iris

      1. jean michel says:

        merci pour vos conseils iris, il y a beaucoup de grandes verites dans ce que vous dites car j ai ete en souffrance dans le passe avant de me refugier dans la soif d ascension pour me liberer de ma propre ignorance et de mes souffrances de mon passe due a cette meme ignorance, et j espere enfin m en sortir grace a ce que l on m a donne spirituellement, encore merci
        jeanmi du verdon sur mer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *