Comprendre l’ancrage

Tu sais ce qu’il y a sous tes pieds ?
Il y a la Terre.

La Terre qui vit par le feu en son sein, l’eau qui ruissèle, et qui nourrit ses sols, le vent qui aide à disperser ses graines. Cette Terre est habitée de toute part par une faune et une flore.

Et puis il y a nous, les hommes.
Nous sommes les habitants de la Terre mais nous sommes bien plus que cela.

C’est cela l’ancrage : ce plus.

Ce plus, a été de tout temps compris et assimilé par nos ancêtres, ceux pour qui la Terre prenait une place prépondérante dans leur quotidien et leur évolution. Ils admiraient et respectaient considérablement cette Terre.

Mais quel était leur secret pour un tel dévouement ?

Nous savons tous que des offrandes, rituels avaient lieu tout au long de l’année pour rendre hommage à cette Terre, à ses cycles, à ses saisons.

Au-delà même du fait de se sentir, matériellement, unis à cette Terre, nos ancêtres la ressentaient au plus profond d’eux-mêmes. Par leur connexion avec elle, ils la ressentaient dans leurs émotions, leurs pensées, mais surtout dans leur cœur. Ils formaient un tout. Ils ne formaient qu’un.

Nos ancêtres avaient compris et intégré, que l’homme n’est pas dissociable de cette Terre. Nous sommes cette Terre, comme cette Terre est l’homme.

Le plus de l’ancrage, ce secret, est de se sentir complètement imprégné de l’énergie de la Terre, de la ressentir au plus profond de notre cœur, de ressentir son amour pour nous, et notre amour pour elle. Ressentir son cœur battre. Nous sommes ses enfants, elle est notre mère, elle nous nourrit. Ne nous ne formons qu’un.

Cette Terre est bien plus qu’une énergie dans laquelle on s’enracine pour s’ancrer, son énergie vibre dans notre cœur. C’est cela l’ancrage, ressentir l’énergie de la Terre vibrer dans notre cœur, dans tout notre être. On s’imprègne de son énergie, jusqu’à ressentir dans nos émotions, nos pensées sa puissance mais aussi son amour inconditionnel pour tous les êtres qui marchent sur sa peau.

L’ancrage pour se sentir pleinement vivant dans sa propre vie

Être ancré signifie que nous prenons pleinement place dans notre vie, nous la maitrisons, nous la pétrissons pour lui donner la forme que nous souhaitons.

Être ancré c’est être en mesure d’apprécier et de voir sa vie, ce qu’on possède avec amour et gratitude infinis. Nous sommes reconnaissants pour tout ce qui constitue notre vie. Et surtout, cette vie, les énergies, les aspects matériels qui y sont liés, font partis de nous. Car être ancré dans cette incarnation, c’est être la vie tout simplement. Se sentir uni dans l’amour avec tout ce qui la compose.

L’ancrage nous donne également la force de maintenir notre mental, nos pensées dans le présent, tel qu’il se présente à nous. Ainsi, nos pensées sont moins dispersées, dans le passé, le futur, les hypothèses, les craintes. Des aspects qui nous empêchent de réellement apprécier notre vie, d’y prendre pleinement place et pleinement plaisir.

Dans un développement spirituel, nous pouvons ressentir le besoin de se relier au divin en nous, au grand tout, au cosmos. Mais cette connexion ne peut se faire sans un bon ancrage. De même que pour nos capacités extrasensorielles, elles ne peuvent prendre pleinement place, si nous ne sommes pas physiquement, mentalement et psychiquement sur Terre, dans le présent.

L’ancrage comme protection énergétique

Lorsque nous sommes pleinement ancrés, nous renforçons l’énergie de nos corps physique et  éthérique, ce qui nous évite d’aspirer l’énergie des autres, et de perdre aussi de notre énergie. Une énergie et des pensées non ancrées peuvent conduire à des moments de fatigue, de perte d’équilibre, d’absence. Si vous êtes thérapeute, l’ancrage vous aidera à ne pas attraper les maux des autres, qu’ils soient physiques ou psychiques.

Si en plus, nous nous aimons pleinement et si nous aimons pleinement notre vie, alors le rayonnement de notre cœur pour le présent, pour notre vie, ce que nous sommes, présente également une forte protection énergétique.

Comment savoir si je ne suis pas suffisamment ancré ?

  • J’ai une fâcheuse habitude à me projeter dans le futur, le passé, ou les deux, je me sens facilement stressé
  • Je pense souvent à ce que j’aurai pu faire ou à ce que je devrais faire
  • J’ai souvent des pertes d’équilibre, des moments d’absences, je suis souvent fatigué
  • J’ai souvent la tête ailleurs, je pense trop, je ne suis pas suffisamment dans l’action
  • Je n’arrive pas à m’organiser, à gérer mon temps
  • Des exemples parmi tant d’autres…

Avec nos rythmes de vie et mécanismes de pensées (la performance, la vitesse etc…) on est très nombreux à manquer d’ancrage, car nous prenons rarement le temps de s’établir corps, esprit et âme dans notre vie, à prendre le temps d’apprécier, comme le faisaient nos ancêtres.

Comment y remédier ? Quelques exercices :

La méditation contemplative

  • Le regard : prendre le temps quelques minutes par jour, de regarder autour de soi ce que l’on possède, notre maison, nous même, nos animaux de compagnie, notre famille, nos amis, notre travail, nos collègues… Ressentir en soi, ce que cela nous procure de posséder quelque chose, d’avoir sa place au sein d’une société
  • Le toucher : prendre ses mains et s’amuser à caresser, toucher un objet, ressentir en soi que l’on existe dans cette vie, comme existe cet objet.
  • L’ouïe : écouter ce qu’il se passe autour de soi, des chants d’oiseaux, des voitures, écouter les bruits qui composent notre quotidien, et se dire que l’on a notre place dans cette mélodie.
  • L’odorat : prendre le temps de sentir grâce à son odorat, les effluves de la vie
  • Le gout : prendre le temps, de savourer nos repas, de se délecter de leurs saveurs

Se relier à la Terre :

  • S’enraciner, en visualisant que des racines sortent de nos pieds pour rejoindre le centre de la Terre. Ressentir que ces racines enfoncent nos jambes dans la Terre, se sentir vivant, fort et ancré, comme un arbre.
  • Se connecter au cœur de la Terre : Visualiser qu’un faisceau d’amour vert, sort de votre cœur pour rejoindre le cœur de la Terre, vous êtes maintenant connecté à elle par l’amour, vous ne faites qu’un avec elle.
  • Prendre le temps d’une ballade dans la nature et de poser ses mains sur un tronc d’arbre pour ressentir son énergie et lui demander de nous aider à être mieux ancré.

Les énergies changent, pour se connecter à la Terre et se sentir ancré, visualiser des racines ne suffit plus. Les énergies nous demandent de mettre en action tous nos corps et tous nos sens physiques, dans ce processus d’ancrage.

Un manque d’ancrage peut aussi être lié à une perte d’énergie au niveau d’autres chakras, car tous les chakras sont reliés entre eux, bien qu’ils aient leur propre mécanisme. De ce fait, un manque d’ancrage n’est pas forcément dû au fait de ne pas être présent dans sa vie, mais peut aussi résulter d’un manque de confiance en soi, d’un manque d’amour pour soi, des chakras supérieurs trop développés.

A très vite,

Iris

Médium et Psycho-Energéticienne, je fais également des consultations dont guidances et soins énergétiques, communication avec un défunt et séances par skype: Osons Briller

***Tout partage est bienvenu si le texte n’est ni tronqué, ni plagié et que la source (url du site) est clairement citée***

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *