Libérer ses blessures: Mon expérience

Comment je me libère de mes blessures en profondeur ? Une question à laquelle je souhaitais répondre dans cet article. Parsemé d’expériences personnelles, il a surtout vocation à mettre en lumière mon point de vue sur ce que peut être un véritable travail sur soi, comment le faire en profondeur.

 

J’ai commencé un travail sur moi, suite à l’accroissement de mes ressentis médiumniques, il y a bientôt quatre ans. Recherches qui m’ont menées vers le concept de Spiritualité et tout ce qui s’y rattache : les chakras, les énergies, les bulles de protection, les différentes dimensions vibratoires, les anges, la méditation etc…

Durant cette période, je me cherchais beaucoup. Je ne savais pas qui j’étais, ce que j’aimais véritablement, quel métier pouvait me faire frissonner de passion… Je me suis rendue compte que j’anesthésiais complètement ce que j’étais, pour espérer entrer dans le cadre sociétal.

Bien heureusement, j’ai pris conscience, que rien de ce que j’envisageais ne me convenait totalement. Dans cette quête de moi-même, je suis partie à la découverte de mes blocages, de mes peurs. Je commençais progressivement à mettre des mots dessus, à comprendre pourquoi, à cette époque, j’agissais de telle façon, le « faux-self » communément nommé, et d’où cela venait-il.

Je persévérais à faire des visualisations, des méditations dans le but de disloquer davantage ces blocages, de me sentir libre, enfin… Pour avancer en toute fierté sur le chemin qui est mien.

J’étais persuadée, par méconnaissance, sans doute, que le simple fait de visualiser, méditer, faire des petits exercices, comme le chèque d’abondance, les bonhommes allumettes, aller m’aider à disloquer toutes mes armures.

Jusqu’au jour où je me retrouve nez à nez avec les cinq blessures décrites par Lise Bourbeau : l’abandon, le rejet, la trahison, l’humiliation, l’injustice. Un concept pris dans les griffes du développement personnel et de la spiritualité, mais qui est, en réalité, purement et simplement de la psychologie, ni plus ni moins…

Là, a été le début de la descente dans mes propres profondeurs, dans l’origine même de mes propres blessures (et aussi des vôtres) : l’enfance. Cet enfant je l’ai regardé, je l’ai consolé par des méditations, des visualisations avec l’enfant intérieur. Mais ce qui m’a plus aidé, et ce qui m’aide encore aujourd’hui, c’est de voir mon propre développement, ma libération, du point de vue de la psychologie.

Ce sont les notions de psychologie qui m’ont le plus aidées à me comprendre, comprendre les blessures et m’en libérer. Je conçois que de regarder ses profondeurs, plonger dans les origines de ses blessures fait mal. Mais la partie de nous qui a mal, c’est l’égo.

C’est l’égo qui nous empêche d’aller voir le fond du fond. C’est l’égo qui nous fait penser que l’on a assez pleuré, que l’on a suffisamment travaillé sur soi, qu’il n’est plus nécessaire de creuser davantage. L’égo met un stop à la souffrance comme un lâche, parce que c’est désagréable. Pourtant comme le disent les guides « Le désagréable mène à l’agréable ».

Je bénis cette phrase, parce qu’elle est totalement juste (selon moi).

Durant mon parcours, j’ai beaucoup pleuré mes blessures. Un jour, je me suis dit, c’est bon, j’ai réglé ce qu’il y avait à réglé. Le jour même, je voyais deux énergéticiennes lors d’un atelier, qui m’ont fait comprendre que non, je n’avais pas tout réglé et que c’était mon égo qui me jouait des tours, de façon totalement inconsciente (ce mécanisme se repère chez pratiquement tout le monde). L’art de « mettre la poussière sous le tapis » comme on dit.

Depuis, j’ai sorti tout ce qu’il m’était possible de sortir. Je continue encore de le faire, assez régulièrement d’ailleurs, lorsque mon corps ou mes émotions le réclament. Des pleurs qui viennent des tripes et qui font trembler le corps, sans que vous puissiez réellement comprendre, en détail, d’où cela vient. Ce n’est pas grave… On accepte, on laisse aller, on laisse sortir.

Et puis après, le soupir et le rire de libération. Le plaisir de se sentir être soi, de retrouver sa souveraineté, d’être libérée petit à petit de ses blessures et cet égo qui nous emprisonnent. Et ce punch, qui fait avancer.

Je ne me suis jamais sentie aussi alignée à moi-même, depuis que je prends ma propre évolution d’un point de vue plus pragmatique, plus terre à terre, plus psychologique.

Je n’ai pas pour autant mis de côté les concepts spirituels comme la méditation, la visualisation, les soins énergétiques. J’en ai juste un autre regard.

Ils ne sont pas une finalité, LA technique ultime à la libération du Soi, mais ont cependant leur rôle, essentiel.

Les méditations, visualisations, soins énergétiques, agissent à un niveau superficiel. Ils préparent la personne à un travail plus en profondeur. En ce sens, ils harmonisent les énergies, pour ensuite, par effet domino, apaiser nos émotions, et les résistances de l’égo qui s’y rattachent. Ce n’est pas parce l’on se sent super zen et bien après un soin ou une méditation que l’on a débloqué ses blocages.

Nous avons juste été mis en état de réceptivité pour ce qui va suivre…

Le vrai travail de fond, celui qui va dans les profondeurs, celui qui est réellement libérateur.

Celui qui révèle et libère ce que l’âme a choisie de libérer, consciemment, dans cette incarnation, de manière physique, par des prises de consciences réelles, des pleurs, des cris…

 

Sentez-vous bénis, lorsque vous avez envie de pleurer, de crier. N’ayez pas honte d’exprimer vos blessures, de les faire sortir de cette façon. Nous sommes de plus en plus appelés à les exprimer de la sorte, à ne plus se mentir sur le travail, qui est réellement nécessaire d’opérer, si nous souhaitons atteindre l’expansion véritable du soi.

Je sais que cette étape est difficile, mais je sais aussi à quel point elle est nécessaire, et libératrice sur le long terme. Vous avez tout mon soutient dans votre cheminement. Je vous encourage à aller au fond de vous-même. Vous risquerez très certainement d’atteindre un nouvel état de conscience, d’avoir envie d’embrasser le monde, de reconnaitre plus facilement votre mission de vie, d’avoir des portes qui s’ouvrent… Que du bonheur, en somme !

<3

Iris

Découvrez mes consultations, un véritable accompagnement vers l’expansion de l’être et les hautes fréquences: Expansion Alchimique

***Tout partage est bienvenu si le texte n’est ni tronqué, ni plagié et que la source (url du site) est clairement citée***

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *