Introduction aux matrices

La matrice, vis-à-vis de ce que l’on a entendu, lu à son sujet, fait (dans nos croyances) référence à la société. Mais si l’on pousse un peu plus loin, si l’on élargit notre conscience, la matrice est un juste un concept, car en réalité il en existe une multitude, et nous vivons dans plusieurs matrices en même temps.

Les matrices sont comme différentes bulles qui interagissent entre-elles. Chacune de ces matrices a sa propre énergie. On pourrait l’associer au terme d’égrégore (les deux mots représentent pour moi, le même phénomène.)

Toutes ces bulles d’énergies sont multidimensionnelles et interagissent avec d’autres bulles qui peuvent s’imbriquer les unes dans les autres. Cette imbrication matricielle intervient lorsque deux ou plusieurs matrices ont une partie de leur identité vibratoire sur un même plan dimensionnel ; lorsque l’énergie de l’autre matrice, fait écho, sur un ou plusieurs niveaux dimensionnels, avec une autre.

Chaque matrice a sa propre identité vibratoire, il y a des matrices dont la structure énergétique est de basse vibration, il y en a d’autres qui vibrent vers les hautes fréquences. De ce fait, deux matrices sont déconnectées les unes aux autres, lorsque leurs vibrations sont distinctes, une vibre bas tandis qu’une autre vibre haut. Dans ces cas-là ces deux matrices différentes sont formées sur deux niveaux dimensionnels différents, elles n’ont pas d’impacts l’une sur l’autre. Dans le cas où la plus basse augmente ses vibrations, elle s’avance vers l’autre matrice de hautes vibrations. Ces deux matrices peuvent se rencontrer et interagir ensembles.

Les matrices sont de différentes tailles, elles deviennent plus importantes lorsqu’elles ont la capacité d’englober d’autres formes matricielles. En ce sens, elles deviennent plus puissantes lorsqu’elles arrivent à avoir une influence sur d’autres matrices dont l’impact vibratoire est plus faible, lorsqu’un être quel qu’il soit vit et agit selon la vibration de cette matrice. C’est un petit peu comme un système de poupée russe, à plus grande échelle dimensionnelle.

Quel est l’état actuel des matrices autour de nous ?

L’être humain lorsqu’il s’incarne sur Terre répond à une première matrice qui est sa propre identité d’être incarné, vierge de tout conditionnement. Lorsque celui-ci prend connaissance de ses parents, de sa famille, ils s’enveloppent d’une seconde matrice, qui au fur et à mesure de son apprentissage de la vie, prendra plus de puissance.

Cette même matrice parentale et familiale répond à une plus grande matrice qui est celle de la société. Cette matrice sociétale par les conditionnements qu’elle nous apporte, nous éloigne de notre première matrice qui est celle de l’être incarné, notre âme. Elle nous indique inconsciemment comment nous comporter, comment penser, comment vivre, minimisant au maximum l’impact de notre première matrice, notre âme.

Les conditionnements matriciels, se déroulent au niveau de l’inconscient. Nous n’avons pas conscience de prime abord que nous sommes conditionnés par des matrices, lorsqu’enfant, nous cherchons seulement à apprendre le monde. Nous apprenons en grande partie selon une vision matricielle.

Comment mesurer la vibration et l’impact des matrices extérieures ?

Pour définir si l’identité vibratoire d’une matrice est positive, il suffit de se centrer à l’intérieur de soi et de jauger nos émotions et nos ressentis corporels.

Une énergie positive et de haute fréquence est celle qui nous donne la sensation de liberté, ouvrant nos ailes. Nous sentons que notre énergie se déploie surtout au niveau du cœur puis dans tout le corps. Elle nous apporte la joie, elle nous élève, ne nous retient pas dans une case. On se sent vivant.

Au contraire, une matrice d’énergie négative aura tendance à jouer avec les émotions inverses à la joie : la peur, le dégout, la colère, la tristesse. Elle noue renferme, et nous contrôle pour que nous restions dans certains schémas.

La matrice sociétale répond tout à fait à ce schéma d’énergie négative. Il suffit de regarder l’énergie communiquée par ce que l’on entend chaque jour : la peur, la tristesse, le dégout, la colère… Les journaux télévisés ne parlent que très peu de joie et cela est volontaire.

Matrice sociétale et matrice spirituelle

Et oui, la spiritualité est aussi une matrice. Cette matrice tend à s’élever au fur et à mesure que les personnes s’éveillent à d’autres possibilités, à la notion de liberté mais s’éveillent surtout à elles-mêmes, loin de tout conditionnement. Un conditionnement qui peut être sociétal mais également spirituel, lorsque la spiritualité nous donne trop de cadre, nous inflige inconsciemment des « il faut que », nous faisant ressentir de la culpabilité dans notre évolution… C’est à ce moment-là que l’on se rend compte à quel point la matrice sociétale peut avoir un impact même sur les matrices qui se créent même si celles-ci sont de bonnes intentions.

Moins nous avons conscience de notre première matrice, notre âme, moins nous y sommes connectés, et moins celle-ci prend sa place et est puissante. Ce qui nous rend influençable par les matrices extérieures dont la force et l’impact sont beaucoup plus grands.

Aujourd’hui, nous sommes appelés par les énergies à dépasser les différentes matrices qui nous conditionnent. Les dépasser signifie en prendre conscience, prendre conscience que nous sommes conditionnés, prendre conscience de comment nous sommes conditionnés, prendre conscience que nous manquons de liberté et que nous sommes volontairement éloignés de notre âme. Sans cette prise de conscience (qui peut être extrêmement difficile si l’on est dans le déni et la résistance), l’éveil souhaité prendra beaucoup plus de temps.

Nous avançons vers une ère où la vérité sera maître mot et cela implique de voir les réalités matricielles et nos conditionnements inconscients. Mieux vaut prévenir que guérir, n’hésitez donc pas à questionner votre quotidien, ce que vous voyez autour de vous, ce que vous entendez, user de votre bon sens pour déterminer si certains de vos comportements sont régis par un conditionnement.

Si des questions subsistent ou se révèlent suite à la lecture de cet article, n’hésitez pas à me mettre un commentaire,

Iris

***Tout partage est bienvenu si le texte n’est ni tronqué, ni plagié et que la source (url du site) est clairement citée***

Découvrez également:

         

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *