Avril, renaissance et union à soi

Avril, renaissance et union à soi

Avril est une formidable continuité aux énergies d’ascension amorcées durant le mois de Mars. Nous sommes arrivés à un palier, là où émerge petit à petit notre véritable essence, notre âme. C’est un grand moment de renaissance à soi que nous connaissons, mais il nous est demandé de ressentir cette ouverture en conscience en partant au plus profond de nous-même, pour qu’enfin nous nous découvrions sans voile.

L’écriture des énergies d’Avril a commencé avec la réception d’un message de nos guides :

« Le début d’Avril est un grand chemin qui t’ouvre l’accès à de puissantes et belles énergies. Ces énergies ouvrent un chemin devant toi, ton propre chemin. Tu pourrais remarquer que tu es seul(e) sur ce chemin, pour la simple et bonne raison que nous souhaitons que tu puisses voir qui tu es, sans interférence extérieure. Il est temps pour toi de prendre conscience de ta beauté, de ce qui émane de toi-même dans une singularité parfaite, dans une union parfaite, une union sacrée avec toi-même.

Tu es juste, tout est juste pour toi, mais à toi d’ouvrir les portes vers cette justesse, qui ne peut s’ouvrir en grand, que si tu regardes avec justesse ce qu’il y a à l’intérieur de toi. Les yeux tournés vers l’extérieur, tu te construis encore en fonction de ce que tu vois, de ce que tu crois, tu es comme un tableau blanc qui se vêtit de peintures en fonction des couleurs qu’il voit autour de lui.

Tu es là pour retrouver ce tableau blanc, la pureté qui est tienne, la particularité qui est tienne. Tu n’as pas besoin de te poser un nom pour trouver une place, tu as juste besoin de te regarder tel que tu es. »

Ainsi, le premier message reçu des guides est celui-ci : s’autoriser à enlever tous ces masques qui brouillent l’élévation de notre singularité. Les guides pointent du doigt la façon que nous avons à façonner notre personnalité en fonction de l’extérieur, en fonction de ce qui est à la mode, en fonction de ce qui nous semble être cohérent pour avoir une certaine posture spirituelle, par exemple.

S’en suit la délicate question de l’ancrage et la notion de sécurité qui y est liée, est-ce que je me sens en sécurité avec moi-même ? Est-ce que je m’aime assez pour me sentir en sécurité avec la personne que je suis ? D’ailleurs, est-ce que je me connais entièrement ?

Le palier de cette porte qui s’ouvre devant nous, ce chemin qui se dessine sont là pour que nous puissions mettre en lumière les mécanismes de pensées en place, lorsqu’il s’agit de se réveiller à soi-même et de le matérialiser, de le vivre au quotidien. Comment conçois-tu ta singularité ? As-tu peur de la montrer ? 

Là est toute la finesse lorsque le soi se dessine. Dans un élan du cœur qui est celui de suivre ce qui nous plait, il y a la délicate question de savoir quoi faire de ce soi, comment le façonner, le faire éclore pour soi, dans sa vie comment le montrer ? Puis tour à tour viennent le lot de doute, de peurs, en fonction des croyances et ce que l’on perçoit de l’extérieur. Ainsi l’extérieur prend plus de puissance, et l’ancrage du soi s’en trouve diminué. Nous avons la capacité en nous de faire émerger et d’établir ce que nous sommes, de l’ancrer véritablement. L’ancrer, oui, car celui qui ne s’accepte pas, qui pose des masques sur son visage, n’est pas ancré, il n’est pas fier de son visage, de sa singularité, il préfère faire comme tout le monde pour se sentir rassuré.

Pourquoi dépasser nos cadres ? Pour nous faire pousser des ailes et ascensionner vers d’autres contrées dimensionnelles. Sans le soi qui rayonne, sans l’ancrage de qui l’on est dans toute notre splendeur, c’est tout notre système vibratoire, énergétique qui s’en trouve affecté. Nos ailes ne peuvent se déployer, que si nous rejoignons la connexion à nous même, à ce qui nous fait vibrer à l’intérieur pour le rayonner vers l’extérieur. Ne plus le rêver pour le vivre enfin et se sentir épanoui, pleinement incarné.

De fil en aiguille, les énergies d’Avril nous poussent à l’honnêteté et à trier, jeter, ranger … Le fameux ménage de printemps vis-à-vis de soi, de ce que nous souhaitons vibrer, créer. 

Avril porte l’essence du renouveau. C’est une renaissance qui nous invite à nous délaisser de ce que nous ne souhaitons plus, de ce que nous ressentons comme nous ralentissant sur notre chemin.

Ceci peut intervenir sur différents aspects de notre vie. Nous pouvons avoir l’envie de faire du ménage, de trier et ainsi jeter les objets, qui ne nous identifient plus, ranger un espace, le réharmoniser, changer les meubles de place pour nous ouvrir à de nouvelles énergies.

Nous pouvons également être amenés à nous positionner concernant nos relations amicales, sentimentales… Se demander quelles relations nous souhaitons dorénavant et ce qui nous semblent plus en adéquation avec la personne que nous devenons. Nous pouvons aussi être amenés à nous questionner sur notre propre façon d’agir envers soi, envers les autres, et relier ce point avec un état de conscience : ce que je perçois, ce que je souhaite et ce que je fais sont-ils alignés ?

Ce questionnement sur l’alignement est également un point phare du mois d’Avril, et l’est également tout au long de notre incarnation. L’univers nous place constamment face à nos contradictions, pour prendre conscience de ce qui est aligné ou non, en nous, faire les transmutations nécessaires et ainsi mettre en place un alignement au quotidien. Qu’est-ce qu’un alignement ? C’est lorsque nos pensées et nos souhaits, sont en concordance parfaite avec les actions engagées dans la matière.   

Dans cet élan de renouveau, nos prises de conscience précédentes peuvent prendre plus d’ampleur et ainsi occasionner l’envie d’un nouveau mode de vie, plus respectueux pour soi, les autres l’environnement….

Se questionner, trier… n’implique pas de tout changer radicalement, c’est se demander quels outils en nous et autour de nous nous permettraient d’amener ce que l’on souhaite dans notre vie.

Si une décoration ne vous plait pas, vous êtes libre d’y ajouter une plante, ou tout autre objet, pour rendre votre espace de vie, de travail plus vivant.

Si une ambiance ne vous convient pas vous êtes libre de sourire aux autres pour leur montrer l’exemple et se sentir à l’aise avec ce procédé.

Si vous pensez que votre vie manque de piquant vous êtes libre de réserver une ou deux places pour un cours de votre choix et de sortir, réserver un week-end ailleurs, poser une journée et faire ce qui vous plait…

Avril par cet élan de fraicheur, est le bon moment pour se révéler, être honnête envers soi et faire les ajustements nécessaires.  L’honnêteté envers soi-même brise des murs, et nous permet de voir un chemin avec plus de clarté. Cela nous permet également de nous ouvrir à nous même, de nous accueillir et c’est ce vers quoi les énergies d’avril nous amènent.

Que pouvons-nous ressentir ?

-Il est possible lors de cette nouvelle étape que l’Univers pointe du doigt d’anciennes peurs. On nous demande durant ce moment d’avoir un autre regarde dessus et de complètement s’y plonger, c’est-à-dire ne pas les combattre et les accueillir. C’est un acte de sagesse que de s’accueillir complètement.

-Nos contradictions seront pointées du doigt et sera titillera nos fondations, nos repères. Il est aussi recommandé d’avoir un regard neuf, d’observer ce qui nous dérange, de questionner.

-Dans ce moment d’honnêteté, ce que l’on pense réellement de certaines choses, sera aussi mis en lumière. Il arrive certaine fois que nous mettions sous le tapis de sentiments véritables, préférant se mettre de côté pour x raisons. L’univers pointera du doigt les moments durant lesquels nous nous sommes effacés et nous fera ressentir que ce n’est pas la bonne solution, surtout lorsqu’il nous est demandé de regarder qui nous sommes et de nous accepter entièrement.

L’univers nous met tout nu face à nous même, et il n’y aura rien sur notre chemin pour nous cacher.

Mais il sera possible aussi de ressentir :

-Un élan de vie, une drôle de sensation en soi, qui n’est qu’autre que l’enfant intérieur qui a envie de s’amuser. Ecoutez le et votre vie deviendra plus légère.
-Un besoin de repos, une inaction, être juste dans la contemplation de soi, de l’environnement, c’est un temps nécessaire pour s’autoriser à accueillir en pleine conscience. Donc ne soyez pas surpris si en ce moment, rien ne se passe pour vous, c’est normal, l’univers vous demande d’être tout ouïe.
-Avoir envie de faire ce que vous avez toujours repousser de faire. L’univers nous demande de moins procrastiner quand il s’agit de faire ce qui nous plait.

Que faire durant cette période (et tout au long de votre incarnation) :

-Se mettre sur pause, pour écouter en soi ce qu’il se passe en pleine conscience
-S’observer, accepter, accueillir, aimer ce qui vient
-Ecrire, dessiner, parler de nos prises de conscience
-Observer en soi et autour de soi les outils, à notre portée, dans le moment présent, qui pourraient nous aider à créer notre alignement.
-Et surtout,  lâcher prise !

Si vous ressentez le besoin d’être éclairé sur vos moments de changements et avoir un avis de vos guides, n’hésitez pas à jeter un œil aux consultations.

Je vous souhaite un beau mois d’Avril,

Iris

***Tout partage est bienvenu si le texte n’est ni tronqué, ni plagié et que la source (url du site) est clairement citée***

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.