Les 5 énergies d’octobre

En ce début Octobre, vous êtes vous déjà immergés dans les énergies de ce mois ?

Les énergies d’Octobre sont nombreuses, elles peuvent paraitre douces mais sont extrêmement pointilleuses, et capables de piquer là où l’on ne s’y attend pas. D’un revers de manche, elles peuvent tout envoyer valser sur leur passage, pour du bon, puisqu’elles nous permettent de nous aligner aux énergies qui s’installent pour plusieurs mois, elles nous aident à être de plus en plus soi.

5 mots pour décrire ce mois d’Octobre : Purification, réparation, priorité, équilibre, ancrage…

 

PURIFICATION

L’air se rafraichit, la pluie fait son apparition… Les éléments de l’eau et du vent sont avec nous. Ce mois nous offre une fraicheur, qui résonne comme un cadeau. Cette bise qui souffle de plus en plus d’un air froid, est de couleur grise, pourraient le penser certains, je la vois argentée, comme des paillettes qui illuminent le ciel et nos vies.

Accompagnant le vent, l’eau, qui déploie de plus en plus sa présence par ces nuages, qui voilent le ciel, et ses gouttes, qui ruissèlent le long de nos joues.

La présence de ces deux éléments, l’eau et le vent, n’est pas anodine, puisqu’ensembles ils apportent un temps de purification. Comme lorsque l’on nettoie une maison pour accueillir un invité, ces éléments nous nettoient pour accueillir ce qui doit être, les enseignements et énergies de l’automne.

Nous sommes donc en Octobre dans un temps de purification, pour nous permettre de faire peau neuve face aux nouvelles énergies automnales qui arrivent. Nous pouvons nous sentir secoué, décrassé, l’impression que l’on nous arrache certaine partie de nous, en douceur cependant, car nous avons le droit aussi, d’observer ce qu’il se passe en nous, de comprendre, de prendre conscience… Comme lorsque l’on nettoie une tâche nous faisons attention à chaque élément qui s’en va pour révéler une blancheur, il en va de même pour nous.

 

REPARATION

En Octobre, nous quittons petit à petit l’effervescence extérieure pour un retour à l’intérieur. L’image que l’on me donne est lorsque l’on quitte nos copains d’école, pour retourner chez soi. Octobre est comme un temps de devoirs, quitter l’esprit du jeu, pour jouer différemment avec des outils différents, une énergie différente qui nous demande d’être attentif, les sens aguéries. C’est le jeu du soi qui se place en Octobre. Une énergie qui nous amène à faire le devoir de se regarder soi.

Le temps s’arrête pour que nous puissions évaluer avec plus de profondeur où nous en sommes, ce que nous devons réparer, transmuter. Ce n’est donc pas un hasard si rien ne bouge autour de nous, si nos objectifs prennent du temps à se réaliser, c’est tout simplement pour voir les choses sous la perspective de l’intériorisation, du repos. Voir du côté des coulisses me dit-on, avoir la précision d’un chef d’orchestre avant de chercher à faire tout de suite un spectacle.

La métaphore que l’on me donne pour illustrer se principe est celle de l’électricien. Ce dernier pour réparer un circuit électrique met le courant « en arrêt » afin de repérer ce qui doit être réparé, sans risquer de se faire électrocuter. Il arrête le courant pour observer. Le mois d’Octobre nous invite à faire de même. Le courant est notre agitation électrique, cette frénésie intérieure, déployée durant l’été, qui nous indique, que nous devons faire une multitude de chose physiquement, intellectuellement, pour avancer. Ce n’est pas si vrai. Durant ce mois d’octobre nous sommes invités à avancer d’une autre manière, qui met en avant notre sagesse intérieure, l’écoute de soi, se ressentir en profondeur, car nous sommes amenés à changer, une autre conscience se déploie à l’intérieur de nous qui demande à être ressentie consciemment et seul le silence intérieur peut nous permettre cela.

 

PRIORITE

Octobre nous demande de regarder notre existence, de prendre le temps de se regarder soi, sous toutes les coutures, pour mieux se connaitre et se mettre en avant. Se mettre en avant, non selon les termes de l’égo, mais selon les termes de l’ancrage. Ancrer qui nous sommes, se donner le droit d’avoir sa propre existence, se donner le droit d’être.

Octobre pointe du doigt certains de nos mécanismes, qui nous poussent à se mettre de côté au profit d’autres personnes ou/et à attendre à l’extérieur de soi une aide miracle…  Bref, à vivre aux crochets de l’extérieur, ce qui risque de nous déresponsabiliser de notre propre vie, et de nous vider de notre énergie, de notre ancrage.

Octobre nous aide à ressentir pleinement qui nous sommes, à ressentir notre potentiel, ce qui nous rend unique et indépendant de notre voisin. Nous sommes invités à se placer en priorité dans nos choix de vie, à s’affirmer et à s’assumer, à ne plus avoir peur de penser autrement et de désirer autre chose. Nous sommes tous capables de cela, les énergies d’Octobre sont là pour nous aider à en prendre pleinement conscience, à le chérir et à le faire prospérer.

 

EQUILIBRE

Qui dit changement de saison, dit déséquilibre dans tous les sens. Nous entrons dans un temps de pause. Notre corps ralentit face à une saison qui devient plus froide. Les énergies d’octobre, encore quelque peu teintées des énergies de l’été, nous poussent à gagner en équilibre entre intériorisation, repos du guerrier et extériorisation. Cette dernière est comme le fait de boucler ses dossiers avant de partir en vacances, avant de partir en hibernation chez soi, en soi.

Le mois d’Octobre est donc propice à écouter notre corps qui entre en hibernation. C’est la période idéale pour le chouchouter et le préparer à la dureté de l’hiver. Car les températures qui baissent le mettent à rude épreuve. Nous nous rendons peu compte de ce rythme corporel qui se calque sur le rythme de la nature.

Et pour cause, nous évoluons dans un monde matérialiste qui nous place aux antipodes des besoins fondamentaux de notre corps, qui lui est toujours réglé au rythme naturel de la vie. Nous plaçant dans une non écoute de notre corps, de son rythme de ses besoins, nous sommes donc plus sujets à des maux physiques et par extension à des maux énergétiques. Car tout déséquilibre extérieur, est signe d’un déséquilibre intérieur.

Octobre nous connecte aux signaux de notre corps. Si nous sommes sujets ces temps-ci ou durant toute période de changement, à des maux physiques, fatigue, rhume etc… C’est qu’un déséquilibre énergétique existe et que nous avons besoin de repos, d’une écoute intérieure plus profonde et plus précise, de se connecter à soi et de faire les ajustements nécessaires.

 

ANCRAGE

En ce mois d’Octobre, c’est une nouvelle énergie qui s’installe, un nouveau rythme. Cela implique qu’énergétiquement nos énergies changent également. L’énergie de l’environnement influe sur notre base énergétique puisque nous changeons de rythme nous aussi. Ainsi, notre ancrage n’est plus le même, puisqu’être ancré signifie savoir être dans le mouvement de son environnement et y être bien. En changeant de saison, en passant de l’été frénétique à l’automne reposant, nous avons besoin de faire une mise à jour de notre énergie, pour nous aligner de nouveau à ce qui vient, et cela équivaut à toute période de changement dans notre vie.

Octobre nous invite à être l’observateur de ce qu’il se passe à l’extérieur de nous et à l’intérieur de nous, pour capter par la conscience ce changement de rythme. Observer signifie observer, c’est-à-dire accepter ce qui est sans chercher par l’intellect et le physique à en faire quelque chose. Cela est le bon moment pour se mettre à l’état d’observateur, comme un Buddha, assis tranquillement pour s’aligner à ce qui est autour de soi, tout en prenant conscience de son soi, pour l’ancrer dans cette réalité.

 

QUE FAIRE EN OCTOBRE ?

Se purifier : des bains de gros sel pour tout le corps ou seulement les pieds, bruler de la sauge, du palo santo, ou tout autre encens, se gonfler de lumière et visualiser qu’elle nous nettoie…

Se réparer : se mettre sur pause et observer, prendre conscience des mécanismes, attitudes, façon de penser qui ne nous sert plus et que l’on aimerait bien transmuter. Les visualiser devant nous sous une certaine forme, une certaine couleur, et les laisser partir en les baignant d’amour, car ces parties de nous, nous les aimons.

Se mettre en priorité : dévoiler en conscience les moments durant lesquels nous nous cahcions au profit de quelqu’un ou par crainte de, se rassurer sur ces moments et se dire que l’on a le droit d’être qui nous le sommes et de l’exprimer, d’ailleurs, sais-tu qui tu es et ce que tu souhaites exprimer ? C’est le bon moment pour le ressentir

S’équilibrer : ajuster son quotidien au nouveau rythme qui s’installe, manger différement pour honorer le corps, prendre des temps de repos, dormir plus, penser moins, s’agiter moins, lire, prendre un bain, aller voir une exposition, être juste là sans rien faire, croquer la vie, pomme, poire, choux, courges… Tout plein de fruits et légumes dont la vie nous donne la vie.

S’ancrer : Dédaller entre les arbres, faire crisser les feuilles sous nos pieds, honorer cette nature qui change, et l’accompagner en s’y promenant, observer son énergie intérieure, les changements, les écrire, en prendre conscience, les honorer en étant juste là à les écouter, se questionner sur le soi, qui es-tu ? Que souhaites-tu ancrer ?

 

Je vous souhaite un beau mois d’Octobre <3

Pour aller plus loin durant ce mois l’e.magazine est une aide complémentaire pour naviguer dans ces énergies d’Octobre, il regroupe sagesses anciennes, exercices, conseils, fiches pratiques et soins sous forme de méditation : « Au Rythme De… » 

Pour toute aide individuelle, les entretiens sont faits pour cela, ils sont réalisés pour atteindre un objectif avec l’aide de vos guides qui répondent à vos interrogations et vous guident sur le chemin qui est le votre : Entretiens Individuels

Iris

***Tout partage est bienvenu si le texte n’est ni tronqué, ni plagié et que la source (url du site) est clairement citée***

     

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.