Un instant! Je dois lâcher prise

Un beau matin, je me réveille et je tombe dans le développement personnel et spirituel. C’est alors que je commence à entendre de la part de diverses personnes et lire tout azimut qu’il est important de lâcher prise.

J’ai commencé par vouloir comprendre avec mon intellect, ce que c’était le lâcher prise, j’ai lu des tas d’articles, discuté avec des tas de personnes, sans que je puisse réellement capter, toucher, palper concrètement ce que c’était.

Jusqu’à ce que certaines personnes me parlent de mon mental, mon fonctionnement intérieur. « Il a quoi mon mental au juste ? Et bien tu penses trop ! » D’accord… je pense trop… Mais c’est quoi le mental, et quel rapport avec le lâcher prise ?

Encore une fois je cherche des explications à l’extérieur de moi, des articles, des bouquins, des discussions… Je ressens en moi que ce n’est pas ça, il n’y a rien qui fait tilt et qui m’aide dans mon investigation.

Je décide donc de me poser en méditation avec mes nouveaux copains Lâcher Prise et Mental… Pour voir ce qu’il se passe à l’intérieur de moi… Quelles pipelettes ! Grossière erreur de ma part, la méditation n’a pas marché mais…

Oui, là, effectivement, je me suis rendue compte qu’il y a du monde dans ma tête. Je prends conscience petit à petit que le mental et le lâcher prise sont collés comme du chewing gum, et que le mental ne veut pas laisser partir le lâcher prise, vagabonder dans le présent.

Le mental ne sait tout bonnement pas ce qu’est le présent, car il navigue sans cesse entre le passé et le futur. Cette simple réflexion m’a fait entrevoir, mon fonctionnement intérieur, que la majorité des personnes a : nous vivons tellement dans une société qui va à cent à l’heure, que nous en oublions ce qui se déroule dans le présent. Notre esprit est constamment tourné vers le passé ou les attentes du futur… Et en plus, sans qu’on en ait conscience. Nous y sommes formaté depuis petit, donc cette façon de faire devient un mécanisme durement ancré.

Je comprends mieux pourquoi nous avons du mal avec le lâcher prise, il nous est totalement inconnu, pourtant il bien là, en nous, dans sa petite bulle, prêt à ce qu’on le fasse émerger.

C’est ce que je me suis promis de faire, dès que je sens une effusion de pensées arriver. Je me suis mise à méditer sur ces pensées, mes attentes, contrariétés, et à visualiser que je les mettais de côté, pour faire de l’espace dans mon esprit et donc lâcher prise. En répétant cet exercice plusieurs jours d’affilé, j’ai remarqué que le lâcher prise, rejoint énormément le concept de pleine conscience : faire le vide et positionner son esprit sur le présent et ce qu’il se passe autour de nous. En faisant ce simple exercice, de façon régulière, juste en appréciant et en lâchant prise sur nos attentes sur cet exercice (et oui !), la magie opère!

Quelques temps plus tard, je me suis aussi rendue compte que la foi est très proche du lâcher prise. Avoir foi, est un terme beaucoup plus puissant que la confiance en la vie, mais le rejoint. Les moments où cette foi jaillssait dans mon esprit c’est en réalité le coeur qui s’est mis en action, avec un énorme amour à l’intérieur. Un si grand amour pour la vie, sa vie, ce que l’on fait chaque jour, que le mental s’est mis sur Off. J’ai pu automatiquement lacher prise… Aimer sa vie et avoir confiance font également parti de ce processus de lâcher prise.

A quoi me sert le lâcher prise ?

Dans mon activité, le lâcher prise m’aide à être pleinement présente durant une consultation, à mettre les peurs et les attentes de côté, ce qui m’aide considérablement dans les contacts médiumniques et la maitrise des informations qui viennent à moi, surtout sur le plan émotionnel. Je fais le vide dans ma tête, donc j’aide et autorise les plans supérieurs à établir une communication plus fluide loin de tout parasitage que sont nos attentes et nos craintes. J’accueille ce qui vient sans chercher à contrôler, je suis pleinement dans l’ici et le maintenant.

Dans mon propre développement personnel et spirituel, le lâcher prise m’aide à prendre plus de recul face à des blocages qui refont surface, à les accepter tels qu’ils sont, et donc à me détacher émotionnellement de leur impact pour mieux les gérer, aller au cœur du problème et faire sortir ce qu’il y a à sortir, l’amour de soi.

De manière plus générale, en m’autorisant à lâcher prise et en faisant le vide dans ma tête, je me rends compte que je suis mentalement plus disponible dans mon quotidien, plus alerte de ce qu’il se passe autour de moi (et en moi, ressentis, nouvelles idées…), et également davantage dans l’appréciation de ce qui est. Je ressens aussi que mes énergies intérieures sont plus fluides, et que l’ouverture du cœur se fait de façon presque instantanément et dans la légèreté. Le lâcher prise, la pleine conscience sont de merveilleux outils pour développer ses capacités extrasensorielles, car les ressentis se ressentent dans le présent, tout ce passe dans le présent.

Petit mémo

Le lâcher prise c’est quoi ?

  • C’est l’opposé du contrôle que l’on peut avoir sur soi, sur la vie, sur les autres…
  • Une capacité que nous développons à se détacher émotionnellement de certains évènements, situations, personnes.
  • La capacité à cultiver la paix en soi et la patience face à certains évènements, personnes, et soi-même.
  • Ne pas se prendre la tête, accueillir ce qui vient
  • Positionner son esprit dans le présent

Le lâcher prise, qu’est-ce que cela n’est pas ?

  • Être dans une passivité, rester dans l’attente que quelque chose arrive sans lever le petit doigt
  • Un désengagement face à une situation

Sur quoi peut-on lâcher prise ? Sur TOUT !

  • Les émotions, les attentes et les actions des autres, de l’extérieur
  • Nos propres émotions et attentes
  • Notre passé, notre présent, notre futur
  • Nos peurs, nos blessures (en leur donnant moins d’importance, on arrive mieux à les gérer).
  • Sur la vie en général

Le lâcher prise est un chemin qui passe dans un premier temps par la prise de conscience de son propre fonctionnement intérieur, pour comprendre ensuite ce sur quoi il nous est nécessaire de lâcher prise. Vient ensuite la mise en pratique, régulière (on ne lâche pas prise en un jour) sans contrôle, sans pression… Il n’y a pas de délais à lâcher prise, juste l’appréciation de ce moment que nous offrons à nous même.

Iris

***Tout partage est bienvenu si le texte n’est ni tronqué, ni plagié et que la source (url du site) est clairement citée***

     

Comments

  1. Chantal says:

    Merci Iris pour cet article ! Je vis la même chose, tous ces article, web conférence qui parlent du lâcher prise, et qui me culpabilisent parce que je n y arrive pas etc…et qui font tourner le mental en bourrique ça fait du bien de savoir que c est pas facile pour tout le monde , même des personnes plus expérimentées comme toi.
    Allez zou je m’y remets

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.