Pourquoi tant de secousses émotionnelles?

Vous êtes nombreux à me témoigner votre lassitude face à des évènements, émotions qui ne cessent de revenir malgré vos bons efforts pour les dépasser. Nous connaissons en effet, dès lors que nous entrons dans le monde du développement et du dépassement de soi, des secousses émotionnelles plus ou moins intenses. La veille nous pouvions nous sentir heureux et vivant, alors que le lendemain nous sommes à plat, un trop plein d’émotions, des peurs qui remontent… Une montagne russe qui peut jouer considérablement sur le moral, et nous décourager.

Je suis aussi passée par ces étapes de vie, par la culpabilité, le découragement, la colère aussi face à la vie qui semble nous punir à chaque fois alors que l’on aimerait progresser.
Je me rappelle un jour avoir demandé à mes guides pourquoi ? Pourquoi devons-nous vivre ces douloureuses étapes ?

Ils m’ont montré une image, celle de l’oignon.

Nous sommes comme un oignon avec toutes ses couches qui protègent son cœur. Nos couches sont les différentes étapes de notre évolution spirituelle, le cœur est le divin en nous.

Pour atteindre cette partir divine, il nous faut enlever les couches une par une de l’oignon, ces couches qui protège notre divin mais qui le masque aussi.

Chaque couche de l’oignon témoigne d’une étape à franchir pour grandir. Une fois cette étape franchie, une fois que l’enseignement de cette étape a été acquis, cette couche devient mûre et s’en va.

Elle s’en va pour faire apparaitre la couche sous-jacente. Cette couche sous-jacente est toute fraiche, jeune, innocente. Elle est comme un individu qui se frotte à un tout nouvel environnement. N’ayant plus l’autre couche pour la protéger, elle se sent agressée par l’extérieur, elle n’a plus ses repères, son cocon, sa zone de confort. Elle doit donc apprendre à affronter ces agressions.

Quand les énergies nous frappent de plein fouet, nous nous sentons agressés, pleins de doutes, martelés par des blessures qui ressurgissent. L’impression que les efforts fournis ne servent à rien.

Les périodes de doutes, durant lesquelles nous avons l’impression de régresser sont bon signe. Ces périodes sont un cadeau, car elles nous montrent ce qu’il y a encore à travailler en nous. Notre ancienne couche est partie car nous l’avons suffisamment apprivoisée, aimée. Nous avons appris ce qu’elle avait à nous enseigner, et donc, nous sommes prêts à passer à l’étape suivante.

La nouvelle couche correspond à un nouvel apprentissage, de nouvelles leçons pour nous pousser à atteindre notre cœur divin. Les énergies qui nous submergent sont un appel à nous débarrasser de l’enveloppe qui recouvre ce que nous sommes réellement. Un être pur, spirituel, constamment en évolution.

Rappelez-vous que lorsque vous êtes dans une période de doutes, de faiblesses physiques et émotionnelles, cela ne veut pas dire que vous n’avez pas progressé, que vous n’avancez plus. Bien au contraire, cela signifie que vous avez la force en vous d’apprendre de ces moments et de progresser constamment.

Même si les énergies ne sont pas toujours agréables, accueillons les comme un cadeau, car elles sont le signe que nous sommes sans cesse en évolution et donc sur la bonne voie.

Quelques conseils pour traverser ces étapes de vie le plus doucement possible :

Observer : Prenez le temps par la respiration de vous recentrer dans le moment présent. Prenez conscience de cette respiration, de votre corps, des bruits… Essayez-le plus possible de vous détendre, pour vous connecter à vous-même. Ainsi, vous êtes en disposition d’observer vos émotions, qu’ont-elles à vous dire ? Qui sont-elles ? D’où viennent-elles ? L’observation et l’écoute attentive de ce qu’il se passe en soi, permet bien souvent, de diminuer l’impact d’une émotion.

Être dans la gratitude : prenant en compte que chaque difficulté est signe d’évolution, car nous sommes capables d’en saisir les enseignements, prenez le temps chaque jour de remercier pour ce cadeau. Même si vous n’êtes pas convaincu que s’en est un, remercier quand-même encore et encore… jusqu’à ce que cela devienne naturel pour vous. Pour vous aider, vous pouvez écrire, pourquoi ces émotions peuvent être une chance pour votre évolution, et donc être bénéfiques ?

S’ancrer : Lorsqu’une émotion désagréable survient, cela met notre mental en libre-service. Nous y pensons sans cesse car notre désir est de la combattre, qu’elle s’arrête. Cette mécanique du mental est comme une hélice qui se met en route et qui tourne à grande vitesse, elle nous détache du sol et notre ancrage et notre énergie s’en trouve affectée. Prenez donc le temps de vous ancrer par le simple fait de vous relier à la joie, qu’est-ce qui vous met en joie facilement ? Exercez-vous à ressentir cette joie chaque fois que vous vous sentez partir dans les airs.

Puiser dans ce que l’on a appris : Si l’on passe à une nouvelle étape cela veut dire que nous avons les outils en nous pour passer à la prochaine. Chaque émotion qui ressurgit peut être atténuée par les prises de conscience et enseignements que nous avons précédemment utilisé pour atténuer cette même émotion. Comment avez-vous fait pour atténuer cette émotion ? Votre outil peut-il être encore une fois appliqué ?

Pour passer ces moments difficiles en douceur, des accompagnements personnalisés sont disponibles. Nous verrons ensembles la situation actuelle, ce qu’il en est dans l’état que vous ressentez, pour ensuite voir les outils que vous avez en vous pour les transmuter, le tout avec des conseils de vos guides et un plan d’action pour faire prospérer les fruits dans la durée, plus d’info ici : Accompagnements

Iris

***Tout partage est bienvenu si le texte n’est ni tronqué, ni plagié et que la source (url du site) est clairement citée***

     

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.