La joie de vivre ? Tu l’as déjà en toi

Publié par Iris le

Quelle a été la dernière fois où tu as ressenti une joie profonde. Une joie, qui t’a fait palpiter de l’intérieur, rire aux éclats, comme lorsque nous étions chatouillés enfants ?

C’est une question difficile à laquelle répondre, ne trouve-tu pas ? Peut-être arrives-tu à avoir l’image, mais arrives-tu à ressentir au plus profond de toi cette joie ? A ressentir l’émotion et ce qu’elle procure dans le corps ?

Joie de vivre, trois mots qui pourraient sonner comme le Saint-Graal. Trois mots que beaucoup recherche, si ce n’est tout le monde.

Il est vrai que la joie de vivre n’est pas facile à trouver. A en observer notre environnement, cette joie se cache plutôt bien, sinon à quoi bon se lancer dans du développement personnel, si tout le monde était heureux ?

Pourtant, la joie de vivre existe bel et bien. Nous n’avons pas à la chercher, car elle est déjà en nous, elle est déjà en toi.

« En moi ?! » Oui, oui en toi. C’est en tout cas ce que j’ai remarqué chez moi et chez les autres.

La joie de vivre est un langage de notre cerveau, qui n’a pas que très peu été développée au fil des années. Une ancienne langue, si l’on peut dire, que nous redécouvrons pour pouvoir la parler de nouveau.

Elle est moins ancienne que le latin, plus proche de ces langues régionales encore parlées dans certains coins.

Il faut aller débusquer celui, qui connait tout le dictionnaire pour espérer en apprendre davantage.

Ta joie de vivre est comme la recherche de cette personne. Elle demande d’aller explorer chaque recoin de ton moi profond, tes capacités innées, pour les remonter à la surface, et vivre à plein poumon la joie de vivre, qui est tienne.

Comme tout nouvel apprentissage, la joie de vivre demande d’être cultivée, entrainée. Elle demande que l’on s’y intéresse chaque jour pour que nous puissions la ressentir de façon exponentielle, et (presque) sans effort.

Ici, aucunes solutions miracles pour retrouver sa joie de vivre. Je préfère être honnête avec toi, je ne crois pas aux miracles.

Cependant, je suis une fervente admiratrice de la détermination, de l’investissement et de la régularité. Si ces trois mots fonctionnent pour apprendre une langue, alors pourquoi pas pour retrouver sa joie de vivre ?

Les exercices ci-dessous, je les ai choisis avec précision. Ils sont pour moi essentiels pour rétablir ce contact avec cette joie à l’intérieur de toi, qu’elle soit cachée en surface ou en profondeur.

Et surtout n’oublie pas, même si le chemin te semble long, nous sommes tous capables de retrouver la joie, de vivre de joie.

La joie est en tout, la beauté aussi, il faut savoir les extraire – Confucius

J’aime beaucoup cette citation. Elle décrit parfaitement ce qui va suivre.

Elle décrit surtout le fait que j’aime voir la beauté et la joie en tout, mais avant d’en arriver là, j’ai dû mettre le doigt sur un mécanisme phare, que nous avons tous.

Quel est-il ? Celui de poser sa pensée sur ce qui ne va pas, plutôt que sur ce qui va.

L’as-tu remarqué toi aussi ?

Pour commencer cet exercice, je t’invite à observer tes pensées. Lorsque tu penses à ta vie, à la relation avec toi-même, quels sont les premiers mots qui te viennent ? Les classerais-tu du côté d’une pensée positive, ou négative ?

Personnellement, lorsque j’ai commencé à faire cet exercice, je me suis rendue compte que mes pensées n’étaient pas très flatteuses, voir pas du tout…

J’ai donc retroussé mes manches pour changer la donne, et j’ai fait comme suit :

J’ai regardé ma vie sous un autre angle en essayant le plus possible qu’il reflète la beauté. Et ça a marché ! En me conditionnant à regarder la beauté autour de moi, même un tout petit truc, la couleur rouge d’un bouton, je me suis rendue compte d’une joie intérieure qui commençait à germer.

Tu souhaites faire de même ?

Alors c’est parti,

Prends cinq minutes par jour, pour observer ton environnement sous le regard de la beauté et imprègne-toi un maximum de cette émotion.

Je t’invite aussi à faire de même sur la vie en général ou sur toi-même, regarde ces deux aspects sous le regard de la beauté, quels sont les petits, ou gros éléments que tu trouves beau ?

Associez-vous à ceux qui jouissent de la vie, et qui ont la joie dans les yeux. – Paolo Coelho.

« La joie est contagieuse » disait Christophe André pour le magazine La Vie[1].

Quand je vois quelqu’un rire, en effet, c’est ce qu’il se passe j’ai envie de rire aussi.

Lorsque je rencontre quelqu’un qui me raconte son bonheur, sa réussite, avec les yeux pétillants, cela me donne envie de faire de même et de m’imprégner de cette émotion de joie.

En as-tu déjà fait l’expérience ? As-tu remarqué que tu te sentais mieux après ?

Il arrive lorsque l’on a un moment de doute, de peur, de tristesse, de se renfermer sur soi. Un processus tout à fait normal, qui nous permet de nous retrouver avec nous-même, mieux se soigner avec soi. Mais, lorsque cela dure trop longtemps, c’est une routine émotionnelle qui s’installe, on s’installe tout simplement avec ces émotions.  Il devient donc difficile de remonter la pente, de retrouver la joie d’antan.

C’est au contact de la vie, que l’on retrouve la joie de vivre.

Je conseille donc comme Paolo Coelho, d’aller à la rencontre de l’autre, de partager, rire ensembles, pour en ressortir gonflé à bloc, et voir la vie du côté Joie. Effet garanti ! Testé et approuvé !

Une idée pour ta prochaine sortie ?

La joie se manifeste par… l’envie de jouer – Florence Servan-Schreiber[2]

L’envie de jouer… Jouer comme un enfant avec tout, avec rien.

Cela te rappelle quelque chose ? Peut-être as-tu des enfants, ou en as-tu déjà gardé.

Il suffit de les observer pour voir qu’un rien les rend heureux. Leur imagination est tellement débordante, qu’un bouchon de stylo peut devenir un bateau de pirate. Et c’est alors tout un monde de joie qui se déploie.

C’est un exercice qui semble difficile, mais je t’invite à laisser plus de place à ton imagination. Ceci afin de sortir d’une routine, de pensée et d’action et de s’autoriser à ressentir, et penser que tout devient imaginable.

Le tout est d’imaginer quelque chose de drôle, pour rallumer en soi, la flamme de la joie.

Inspire toi des ouvrages fantastiques, humoristiques des livres pour enfants, qui regorgent d’idées…

Tu peux aussi participer à des activités créatives (en groupe c’est mieux), qui appelle notre créativité dans la bienveillance.

Et enfin… Je n’ai pas trouvé de citation pour cet exercice 

Ce dernier exercice est une invitation à cultiver la joie autour de soi, pour que la joie se cultive à l’intérieur de toi.

Comment ? Le principe est simple, imagines-toi que tu disposes d’une maison vide.

Tu dois y ajouter des meubles, de la couleur, des livres, des films, des plantes…. Que sais-je… Tout ce qui est synonyme de joie pour toi.

J’aimerai cependant, pour plus de réalité, que tu n’imagines pas trop longtemps, pour commencer à l’acter dans le présent.

  • Rends-toi dans une bibliothèque, une librairie, choisi un livre, dont rien que le résumé te fait déjà sourire.
  • Va au cinéma, loue un DVD, achète-le, choisi le bien car celui-ci doit te faire sourire, rire aux éclats, réchauffer ton cœur
  • Observe les couleurs autour de toi, dans la rue, dans un magasin, quelles sont celles qui te font le plus de bien ? Liste-les, pour qu’ensuite ta mission soit d’incorporer cette couleur dans ta tenue vestimentaire, ton logement…
  • Tu aimes les fleurs, les plantes… Ces éléments portent la vie en eux. N’hésite pas à en avoir chez toi. Tu n’es pas obligé d’en acheter, tu peux par exemple ramasser une graine au sol, le gland d’un chêne pour le planter et avoir le plaisir de le voir pousser.
  • Tu as des vieux magazines ? Feuillette-les pour découper toutes les images que tu apprécies, qui te font du bien. Ensuite, place au patchwork ! Un grand papier, des ciseaux, de la colle, pour former un beau tableau de joie, avec ce que tu auras découpé. Tu pourras alors t’en délecter chaque jour.

Tu l’as sans doute remarqué les exercices ci-dessus et les exemples, amènent bien souvent à une meilleure connaissance de soi. Partir à la découverte de tes joies, les mettre en pratique, te permettra d’en savoir un peu plus sur ce que tu aimes dans cette vie, ce qui te fait du bien…

Bref, des éléments pour une première définition de la terrible question, mais si palpitante « qui suis-je ? »

J’adorerai avoir ton retour sur les exercices ci-dessus, n’hésites donc pas à relater ton expérience en commentaire.

Et si tu connais un ami qui a besoin d’une dose de joie, n’hésites pas à lui transmettre cet article.

Iris

 

[1] http://www.lavie.fr/bien-etre/psycho/christophe-andre-la-joie-est-contagieuse-05-02-2015-60259_417.php

[2] http://www.lavie.fr/bien-etre/psycho/florence-servan-schreiber-qu-est-ce-qui-me-rend-joyeuse-05-02-2015-60262_417.php

***Tout partage est bienvenu si le texte n’est ni tronqué, ni plagié et que la source (url du site) est clairement citée***

Catégories : ArticlesBlog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.