Se mettre en route ou attendre?

Aujourd’hui, l’un des mécanismes mis en lumière, est celui d’attendre que … Pour beaucoup l’environnement extérieur n’est pas propice au fait d’aller mieux, de développer son activité, de faire ce qu’on a envie de faire alors on attent… On se dit que l’on mettra en route quelque chose quand on aura ceci, cela (bien souvent l’argent, le temps, les personnes etc…). On souhaite que tout nous semble aligné, l’intérieur, comme l’extérieur pour se mettre en route,  « Je serai heureux quand j’aurai … », « Je mettrai en place quand j’aurai… », « J’attends d’avoir un signe de l’univers pour… ».

En adoptant ce mécanisme, nous émettons le souhait, énergétiquement parlant, de mettre sous silence nos envies profondes, tout en donnant du pouvoir à l’extérieur sur le fait d’avoir une approbation x ou y sur la mise en place de quelque chose.  Cette mise sous silence impacte notre ancrage, notre créativité, notre expression, en d’autres mots notre incarnation. L’énergie, ce que nous sommes, n’étant pas déployée en soi, ne l’est pas non plus vers l’extérieur. De ce fait la résonnance avec les énergies universelles ne se fait pas, l’Univers n’entend pas ce qui est bâillonné, non exprimé, non accepté.

Ce mécanisme d’auto sabotage peut être ressenti intérieurement : un ventre qui semble fermé, une gorge nouée, l’impression de ne pas avoir d’énergie, d’être déconnecté, que rien n’aboutit, d’être éteint, tout simplement parce nous éteignons notre flamme intérieure, nous l’empêchons de s’exprimer le temps que…

D’où vient ce mécanisme ? Principalement d’un manque de confiance en soi, qui nous empêche de voir notre véritable valeur.

Cela peut provenir d’une attitude développée durant l’enfance de se positionner comme une personne secondaire, préférant mettre les autres sur la première place, pensant qu’ils le méritent plus que nous, et tout simplement pour les aider, les sauver, on s’efface. On préfère offrir à l’autre du bien-être avant de s’en offrir à soi-même. On a d’ailleurs peu conscience que nous aussi nous avons le droit qu’on s’occupe de nous.

Il peut arriver également que l’extérieur, le cercle familial ou amical, soit vu comme tyrannique donc par protection on se renferme, on développe une autre personnalité pour se protéger et être accepté, nous développons donc la pensée que c’est en s’alignant à l’extérieur que l’on obtient ce que l’on souhaite.

Egalement, si l’extérieur nous apporte tout sur un plateau, est trop souvent là pour nous, ou nous dicte une manière d’être, quel métier faire, comment s’habiller enfant, comment parler, comment agir en tant qu’adulte … On développe inconsciemment la pensée que c’est l’extérieur qui nous apporte ce qui est bien pour nous, on n’a donc pas conscience de qui nous sommes intérieurement, ni que le bien-être vient de soi.

Dans ces schémas, l’extérieur prend une place considérable, inconsciemment c’est lui qui commande. Dans une mise en situation où son propre pouvoir est donné à autrui, on ne développe pas notre prise de conscience de notre pouvoir créateur et  notre capacité à créer qu’importe les circonstances extérieures. Lorsque l’on est amené à penser à soi, à agir pour soi, cela réveille des peurs en nous, car cela nous semble inconnu, ne faisant pas partis de nos mécanismes, alors le manque de confiance se met en route et les auto sabotages aussi.

Si nous ressentons l’envie de faire quelque chose, même si nous n’avons pas encore conscience de ce que c’est exactement, cela signifie que notre âme se réveille petit à petit et cherche à être entendue. Cependant, elle se confronte à nos mécanismes inconscients, dont celui de penser que ce n’est pas le bon moment, pour faire émerger et ressentir ce qui nous anime. Pourtant si l’âme se réveille, c’est que le moment est là, et qu’elle n’a pas besoin d’attendre que tout soit établi extérieurement pour vivre. L’âme s’en fiche qu’actuellement nous soyons en train de vivre d’un boulot qui n’a rien à voir avec ses envies, tout ce qu’elle souhaite c’est être entendue, qu’on puisse ressentir, se dire « Oui, ce qui me fait vibrer dans la vie c’est ça … », et qu’on puisse en être fière.

Ce que l’on m’invite à vous dire, est que nous avons le droit, nous sommes même invités, à ressentir entièrement en nous-même ce qui nous fait du bien, même si nous pensons que ce n’est pas encore le moment (on me dit d’ailleurs « c’est toujours le moment »). Nous sommes invités à déployer en nous-même et exprimer ce qui nous tient à cœur. Nos guides cherchent à entendre le cri de notre cœur, qui est un feu vert pour eux à l’envoie d’énergies pour nous aider à concrétiser ce que nous sommes, et nous aider à aligner l’intérieur avec l’extérieur.

Prenez un instant chaque jour pour vous connecter à l’énergie de vos envies, en vous demandant ce que cela vous apporte intérieurement, est-ce que cela vous nourrit ?

Les consultations Expansion Alchimique sont conçues, pour vous apporter l’aide nécessaire à la compréhension de vos schémas et l’émergence de vos vibrations innées. Vos guides vous donnent des informations et un accompagnement personnalisé est proposé, plus d’infos :  Expansion Alchimique

Iris

***Tout partage est bienvenu si le texte n’est ni tronqué, ni plagié et que la source (url du site) est clairement citée***

Comments

  1. magali says:

    Merci Iris pour ce merveilleux article, pour cette invitation à s’écouter…
    Cela me touche beaucoup tant il « résonne » de manière si juste en moi….

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.