Tes 3 talents cachés pour devenir acteur du changement

Publié par Iris le

Je suis tombée de ma chaise. Vraiment. Le jour où j’ai su qu’il suffit de 3 talents pour commencer à changer le monde.

Je n’avais pas idée, que cela pourrait être aussi facilement réalisable.

Changer le monde ? Cela me semblait être réservé uniquement aux personnes d’influence.

Mais que nenni.

Aujourd’hui, je suis remontée sur ma chaise et j’ai écrit : tes 3 talents cachés pour devenir, toi aussi, acteur du changement.

 

1. Tu peux transformer ton esprit et rendre tes idées meilleures

Frustration, déception, découragement, soupir… Quand tu penses à toutes les actions, que tu fais au quotidien pour changer le monde, il se passe ça.

C’est étonnant non ?

Pas tant que ça, puisque les personnes, qui soupirent le plus, ont de grands rêves.

Tu as de grands rêves.  Tellement grands, que ton cœur brûle déjà d’amour pour tes idées.

Seulement, il y a un truc qui coince -> tes pensées qui bousillent l’ambiance, et qui te font soupirer.

Ces pensées bousilleuses d’ambiance pensent que pour changer le monde, il faut être Superman, être riche milliardaire, ultra connu, avoir un QI de 325, pour développer LA technologie, ET sauver le monde.

C’est sûr, que si les 7 milliards d’être humains, pensaient cela, le monde ne pourrait pas changer ni dans 5, ni dans 30, ni dans 100 ans.

La bonne nouvelle ? C’est qu’on peut tous changer le monde, à notre échelle, toi compris.

Tu peux transformer ton esprit et rendre tes idées meilleures.

En gros, ça veut dire que toutes tes actions, elles sont canons. Elles ont de l’importance et elles peuvent changer le monde.

Regarde le pull que tu portes. Il a fallu assembler des milliers de fil pour créer un pull. Chaque action, que tu fais, sont comme les fils de ton pull. Elles te permettent de planter des graines, et de participer à l’édifice.

Ce que je voulais réellement te dire, c’est que tu n’as pas besoin d’être Superman pour changer le monde. Tu n’as pas besoin d’argent, tu n’as pas besoin de ceci, cela.

Par contre, tu as grandement besoin de tes rêves, de ton sourire, de ta motivation, de tes actions quotidiennes, de tes mains. Le monde a besoin de ce que tu peux faire à ton échelle.

Tu veux aller plus loin, que de simples actions quotidiennes ? Alors reste avec moi.

Car nous allons passer à ton deuxième talent.

 

2. Ouvrir grands tes yeux

Combien de fois, depuis le début de l’année, as-tu levé la tête ? Levé la tête si haut que tu peux admirer les façades des immeubles ?

A mon avis pas beaucoup (et ça ne va pas t’aider pour la suite).

Figure-toi, que tout autour de toi existe une multitude d’opportunités, et il en nait des milliers d’autres par jours.

Seulement, la majorité d’entre elles, tu ne les vois pas. Tu passes ton temps, tête baissée, sur ton portable, ton ordi, la tête dans les nuages, dans tes préoccupations… Métro, boulot, dodo.

Mais tout autour de toi, qu’est-ce qu’il se passe ?

C’est une vie en effervescence. Peut-être pas une vie comme tu la voudrais, apaisante, ressourçante. Non, la vie est parfois tout le contraire, violente, irrespectueuse, et pire, destructrice.

Mais, dans cette immondice, il y a qu’en même des fleurs qui poussent.

Ces fleurs ? Ce sont les opportunités à aller regarder, observer, pour t’en servir.

Car oui, notre monde, tu n’en vois pas toujours les couleurs.

Ouvrir grands tes yeux, c’est ton deuxième talent.

Et ce deuxième talent va te permettre de commencer à changer le monde.

« Ouvrir les yeux sur quoi ? Me demanderas-tu. Sur des façades d’immeuble ? »

Non, sur ce qui existe autour de toi.

Afin, que ce qui existe, te permette de concrétiser tes envies et d’avoir de l’impact au-delà de ton quotidien.

Ce qui existe autour de toi, tu vas le regarder d’un autre œil.

Ce sera un regard tout neuf, qui te fera voir l’existant comme un outil.

Ces outils que l’on va regarder, ne sont ni payants, ni réservés à Superman, et ne demandent pas un QI de 325.

Il demande juste qu’on les regarde, c’est tout (enfin, non pas tout, car après il faut s’en servir).

Premier outil : Internet.

Cette invention est épatante. Il y a plein d’outils gratuits, et tu peux faire des centaines de choses avec :

  • Créer une page de réseaux sociaux
  • Envoyer des mails
  • Commencer un blog
  • Echanger
  • Faire des recherches
  • Créer des images pour ta communication
  • Faire des vidéos, des podcasts
  • Etc…

Changer le monde avec Internet ? C’est possible. Il te donne l’opportunité de partager tes idées, tes expériences à un cercle plus élargie, que ton cocon familial.

Et si tu veux faire quelque chose de beaucoup plus grand, que partager tes idées ?

Par exemple monter un centre pour les sans-abris, ou un centre de médecines douces, ou un centre de recyclage des déchets, comment tu fais ?

Tu vas explorer les premières pépites, qui germent autour de toi et qui deviendront tes opportunités : en parler en ligne, en parler à ton entourage, faire un crowdfunding, en parler à la presse etc… Des premières étapes, à ta portée, il en existe des tas.

Pour arriver à cela, ce qui te manque bien souvent, c’est la confiance en toi.

Ça tombe bien, c’est ton troisième talent.

 

3. Valoriser qui tu es

Il est bien rare de trouver des personnes, qui savent, sans hésitation, quelles sont leurs dix qualités et compétences principales.

C’est mon cas.

Généralement je me creuse les méninges, pour ne pas faire la fille qui se la pète.  Je ne sais même pas si aujourd’hui je saurai en dire dix. Figure-toi, que quelques années auparavant, j’hésitais même à en citer une. Ça me semblait tellement prétentieux… Pour me cacher, je citais des qualités ou des compétences bateaux, que tout le monde met sur un CV. Je les disais sans grande conviction. Bonjour la confiance en moi !

La confiance en toi, c’est celle qui arrêtera les pensées, qui bousillent ton moral, celles qui disent que ça ne sert à rien, que tu n’es pas capable, qu’il y en a d’autres qui le font (mieux que toi) etc, etc… On les a assez entendues.

Tu n’en as pas marre ? Parce que moi je frisais l’overdose de les entendre tous les jours.

Le jour où ça a changé ? C’est le jour où, j’ai enfin pris conscience de ce que je vaux, de mes réelles qualités et compétences. Pas celles de mon chat, ni celles de mon voisin retraité, les miennes à 100%.

Pour rédiger des articles, tu as besoin de savoir écrire, parler une langue et d’utiliser tes doigts.

Ça semble simple mais ne néglige pas ces supers pouvoirs.

Tout comme ne néglige pas tes compétences, tes qualités, ton savoir-faire et ton savoir-être.

Avant même de savoir utiliser les outils, que le monde met à ta disposition, poses-toi cette question :

Quels sont tes supers pouvoirs, que tu peux et veux mettre à profit, pour changer le monde ?

Tes qualités :

Qui es-tu ? En dehors de ton prénom, nom et de ton métier. Racontes-moi , comment te décrirais-tu sous forme de qualités ? Persévérant ? Ambitieux ? Créatif ? Curieux ?

Tes compétences :

Que sais-tu faire ?

Quelles sont tes compétences innées depuis petit ? Faire rire les autres ? Parler une deuxième langue, parce que tu as de la famille dans un autre pays ? Utiliser des crayons de couleur ? (Oui, même si tu n’es pas Picasso, savoir colorier est une compétence).

Quelles sont tes compétences acquises ? Tenir un tableau excel ? Le marketing ? La prospection ? La vente ?

Comment pourrais-tu utiliser tout cela pour créer une activité, qui change le monde ?

 

Valorises qui tu es, c’est ton troisième talent pour changer le monde.

Cela te donnera de l’assurance, qui te permettra de ne pas négliger certaines opportunités. Des opportunités que tu repères, car tu utilises ton deuxième talent, celui d’ouvrir grands tes yeux.

Des yeux grands ouverts, car tu sais maintenant, que pour participer au changement, tu n’as pas besoin d’être Superman, mais juste un jardinier, qui plante ses graines.

 

Iris

***Tout partage est bienvenu si le texte n’est ni tronqué, ni plagié et que la source (url du site) est clairement citée***

Catégories : ArticlesBlog

1 commentaire

Chantal · 16 janvier 2019 à 20 h 44 min

Merci Iris pour ce bel article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.